Panier
Back

Cinq raisons pour lesquelles nous aimons notre partenaire – Plan International Australie !

Five reasons we love our partner – Plan International Australia!

Modibodi et Plan International Australie – l'association caritative pour l'égalité des filles – sont unis pour faire preuve d'audace, briser les tabous et donner aux filles et aux femmes les moyens de gérer leurs règles en toute sécurité et avec dignité. Après un programme pilote réussi en Indonésie l'année dernière, nous sommes fiers d'annoncer que nous avons de nouveau uni nos forces pour améliorer les résultats en matière de santé menstruelle des filles et des femmes au Laos.

Nous voulions donc célébrer en vous expliquant 5 raisons pour lesquelles nous les aimons et sommes fiers de nous associer à nouveau avec eux !

1. Ils ont fait campagne avec succès pour le premier emoji menstruel au monde

Après des années de campagne menée par Plan International, en 2019, un emoji menstruel est devenu disponible sur des millions de smartphones à travers le monde, offrant à toute personne ayant ses règles une nouvelle façon de parler de ses règles.

L'emoji menstruel a été introduit après que plus de 55 000 personnes au Royaume-Uni et en Australie ont demandé qu'il soit ajouté au clavier mondial, dans le cadre d'une campagne menée par l'organisation mondiale des droits des filles.

Susanne Legena, PDG de Plan International Australie, a déclaré que la période emoji avait mis du temps à arriver.

"Nous sommes ravis de voir cet emoji enfin disponible sur les claviers de nos smartphones", a déclaré Mme Legena.

« Le problème de la stigmatisation liée aux règles est grave et même si un emoji ne résoudra pas le problème à lui seul, il contribuera à changer la conversation. Mettre fin à la honte liée aux règles commence par en parler.

« Les emojis sont un langage universel. Qu’Unicode reconnaisse que les menstruations devraient être représentées dans le nouveau langage mondial constitue un grand pas en avant vers la destruction d’une culture mondiale de honte autour des règles.

2. Ils mettent en lumière l'impact de la pandémie mondiale de COVID-19 sur les filles et toutes les personnes qui ont leurs règles.

Lorsque la pandémie mondiale a commencé, l’un des impacts les moins connus a été de graves pénuries de produits menstruels, une forte hausse des prix des serviettes et des tampons et le manque d’accès aux informations et services de base sur la gestion de l’hygiène menstruelle (MHM).

Plan International Australie - l'association caritative pour l'égalité des filles a publié son premier rapport sur les règles en cas de pandémie pour la Journée mondiale de l'hygiène menstruelle le 28 mai 2020.

Le rapport révèle que du Kenya au Népal, en passant par l’Australie, l’Irlande et le Cambodge, les confinements liés au COVID-19 causaient de gros problèmes aux personnes qui ont leurs règles. « Les règles ne s'arrêtent pas pendant une pandémie, mais les gérer est devenu beaucoup plus difficile », a déclaré Susanne Legena, PDG de Plan International Australie.

« À l'échelle internationale, les experts de Plan International travaillant en première ligne dans la gestion de l'hygiène menstruelle ont signalé des problèmes graves et répandus », a déclaré Mme Legena.

« En particulier, ils ont du mal à s’approvisionner en produits, ont signalé une inflation intentionnelle des prix et de graves problèmes d’assainissement et d’accès fiable à l’information. Dans de nombreux pays, les produits menstruels sont devenus rares et les filles et les jeunes femmes vulnérables, en particulier, s’en privent.

L'association caritative pour l'égalité des filles a poursuivi ses recherches en 2021 avec un rapport ultérieur : Périodes de pandémie : un an après . Elle a révélé qu’à l’échelle mondiale, près de 60 % des filles dans les pays étudiés sont désormais confrontées à un manque d’informations cruciales et de services de base en matière de GHM – et ont en fait accès à encore moins d’informations et de services de base par rapport à la même période l’année dernière.

3. Ils s'attaquent à la stigmatisation liée aux règles en éduquant les garçons et les hommes

La honte de mettre fin aux règles ne se limite pas à soutenir et à responsabiliser les personnes qui ont leurs règles. Plan International Australie – l'association caritative pour l'égalité des filles le sait et adopte une approche centrée sur la communauté dans son travail.

Dans de nombreux pays du monde, les règles sont considérées comme un sujet tabou et on n’en parle pas du tout à l’école ni même à la maison. Cela contribue à la honte que ressentent les filles à l’égard de leurs règles, et les garçons jouent un rôle important dans le changement de ces schémas.

En incluant les garçons dans les clubs de santé scolaires, Plan International vise à mettre en lumière les mythes néfastes et les idées fausses concernant les règles. Face à la pandémie, ils ont modifié leur formation en GHM pour créer de petites sessions en ligne où les garçons et les filles peuvent discuter des problèmes liés à la santé menstruelle dans un environnement sûr.

Ce travail a contribué à faire évoluer les stéréotypes négatifs dans les communautés du monde entier, et Plan International a constaté une réduction du harcèlement et de la stigmatisation autour des règles, donnant ainsi aux personnes qui ont leurs règles la dignité et l'absence de discrimination qu'elles méritent.

Pour soutenir ce travail, vous pouvez faire un don aujourd'hui pour aider à mettre fin à la stigmatisation liée aux règles et à fournir aux filles l'éducation, le soutien et les fournitures dont elles ont besoin pour gérer leurs règles avec fierté. Visitez plan.org.au/appeal/smash-the-stigma/

4. Ils contribuent à garantir que des millions de filles ne soient pas privées de leur éducation, simplement à cause de leurs règles

Ce n’est pas seulement le tabou et la stigmatisation qui empêchent les filles d’aller à l’école lorsqu’elles ont leurs règles. Pour de nombreuses personnes qui ont leurs règles, le manque d’accès aux produits de santé menstruelle et aux toilettes privées et propres rend les choses encore plus difficiles.

Parmi un groupe d'écoles interrogées aux Îles Salomon, seulement 14 % des filles ont déclaré qu'elles se sentaient à l'aise d'utiliser les toilettes à l'école lorsqu'elles avaient leurs règles et 22 % ont déclaré qu'elles évitaient de venir à l'école si elles avaient leurs règles.

La gestion des menstruations à l'école est une partie importante des programmes WASH (eau, assainissement et hygiène) de Plan International Australie. Cela comprend, entre autres initiatives, la fourniture de matériaux pour construire ou rénover des toilettes, garantir l'accès à l'eau potable et s'assurer que les communautés savent comment utiliser et entretenir correctement les installations.

Ces efforts contribuent à prévenir la propagation des maladies et aident les filles et les jeunes femmes à poursuivre leurs études sans interruption.

En ce qui concerne les produits MHM, Plan International Australie travaille aux côtés de Modibodi pour fournir aux personnes qui ont leurs règles des culottes menstruelles réutilisables afin qu'elles puissent aller à l'école avec fierté et confiance.

5. Ils sont notre fier partenaire !

Modibodi et Plan International Australie – l'association caritative pour l'égalité des filles – sont unis pour faire preuve d'audace, briser les tabous et donner aux filles et aux femmes les moyens de gérer leurs règles en toute sécurité et avec dignité.

Nous sommes fiers d'avoir uni nos forces pour améliorer les résultats en matière de santé menstruelle des filles et des femmes en Indonésie et au Laos, en fournissant à plus de quatre mille cinq cents personnes des culottes menstruelles réutilisables, en contribuant à briser les tabous et à améliorer les connaissances et les attitudes concernant les menstruations chez les filles et les garçons dans les régions éloignées. communautés.

Nous nous sommes réunis dans ce programme en raison de notre conviction commune quant à l'importance de s'attaquer aux tabous entourant la menstruation - un élément naturel et normal de la vie pour plus de la moitié de la population mondiale ; et contribuer à mettre fin à la pauvreté menstruelle, qui peut avoir un impact significatif sur les opportunités des filles de vivre leur vie et de participer à des activités aux côtés des garçons.

Notre travail ensemble garantira que des milliers de filles et de femmes pourront accéder à des produits menstruels sûrs et durables, vivre sans stigmatisation liée aux règles et participer plus pleinement à la vie quotidienne – y compris à leur éducation !

Talk about your brand
Share the love